Restauration et remédiation des écosystemes

Le constat de dégradation de la biosphère par les activités anthropiques a conduit relativement tôt les scientifiques à développer des outils permettant de protéger la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes. Depuis une trentaine d’années, un nouveau champ disciplinaire cherche à aller plus loin que la simple réduction des effets négatifs en intervenant pour améliorer les conditions écologiques des sites dégradés. Ainsi l’écologie de la restauration, qui intègre la notion de remédiation en contexte de contamination des milieux, cherche à fournir des outils pour restaurer les écosystèmes, c’est-à-dire leur rendre un fonctionnement écologique autonome.
En raison du caractère intrinsèquement complexe des milieux naturels et des organismes qui les peuplent, l’écologie de la restauration ne peut pas être une simple liste de méthodes qu’il conviendrait d’appliquer selon les différents cas. En conséquence, ce module n’a pas pour vocation de fournir des solutions « clé en main » mais de développer chez l’apprenant une méthodologie qui lui permettra de mettre en place des projets de restauration et/ou remédiation scientifiquement robustes.

Objectifs

L’objectif principal de ce module est de fournir les bases théoriques nécessaires à la mise en place d’un projet de restauration écologique et/ou de remédiation. Au travers d’exemples pris en France, mais également dans d’autres pays où la discipline est plus développée, vous vous familiariserez avec les concepts permettant de maximiser l’efficacité des projets de restauration
des écosystèmes. A l’issue de ce module, vous ser ez capable de :

  • Déterminer les facteurs de perturbation anthropiques (exemple : pollutions) impliqués et analyser leurs effets sur l’environnement
  • Identifier et sélectionner les concepts permettant de maximiser l’efficacité des projets de restauration des écosystèmes
  • Développer une méthodologie permettant de mettre en place des projets de restauration et de remédiation scientifiquement robustes
  • Mesurer, évaluer les risques d’échec ou de moindre efficacité d’un projet de restaurationremédiation

Démarche pédagogique

Ce module est articulé autour de cours illustrés à l’aide de nombreuses études de cas et de références scientifiques. Les différentes méthodes et techniques présentées, sont toujours mises en contexte avec des exemples concrets d’application. L’ensemble du cours est également agrémenté de préconisations et de conseils pour mettre en pratiques les connaissances et mener à bien les études de cas proposées à la fin des séquences 3, 4 et 5.

Un portfolio est également mis en place à la fin de la semaine 3, pour permettre aux apprenants de présenter plusieurs cas pratiques basés sur leur expérience professionnelle, dont la première est obligatoire et évaluée. L’objectif de ce portfolio est d’articuler l’expérience professionnelle de l’apprenant avec les notions présentées dans le cours. Un QCM d’autoévaluation est également proposé à la fin de la semaine 1. Enfin, une classe virtuelle est proposée en début et en fin d’ouverture du module pour permettre aux apprenants de connaître les tuteurs et de faire le point sur le déroulement du
module.

Contenu pédagogique

Partie 1 - Pourquoi restaurer les écosystemes
Partie 2 - Particularités de la r estauration écologique
Partie 3 - Leçons de l’écologie scientifique pour la r estauration
Partie 4 - Remédiation

Auteur(s)

  • Simon CHOLLET

    Maître de conférences, Université de Rennes ,  laboratoire UMR UR1/CNRS 6553 ECOBIO.

  • Cécile SULMON

    Maître de conférences, Université Rennes 1 (UR1), laboratoire UMR UR1/CNRS 6553 ECOBIO.